Are you ready to make a donation today?

It’s fun to fight back.

— Franco Terrazzano, Federal Director

La Fédération canadienne des contribuables compte sur l’appui de plus 235 000 supporters partout au pays.

Soutenez la tournée du Compteur de la dette

La dette nationale c’est un peu comme si le gouvernement dépensait avec votre carte de crédit.

Le problème est que la majorité des Canadiens et Canadiennes ne le savent pas.

Ils ne savent pas que la dette du Canada dépasse 1 000 milliards de dollars. Ils ne savent pas que les politiciens empruntent 391 millions de dollars par jour. Et ils recracheraient leur café s’ils savaient que les frais d’intérêts sur la dette coûtent plus de deux milliards de dollars par mois.

Si vous voulez canceller cette carte de crédit, il faut que vos voisins comprennent bien le problème et vous aident. Mais comment allez-vous faire ça si les politiciens continuent à dire que le déficit est sans importance.

« Il y avait peu d’arguments plus persuasifs à l’époque que ce foutu compteur! »

C’est l’ex-ministre des Finances et premier ministre Paul Martin qui le dit. Il s’est attaqué au déficit lorsqu’il était devenu incontrôlable il y a de cela 30 ans. Et il parlait du Compteur de la dette de la Fédération canadienne des contribuables.

Le Compteur de la dette est un énorme écran digital installé sur le côté d’un camion montrant en temps réel l’augmentation de notre dette de 1 000 milliards de dollars.

La Fédération canadienne des contribuables fait le tour du pays avec le compteur en ce moment même et le placarde sur les médias sociaux.

Les contribuables voyant le Compteur de la dette augmenter en temps réel ne croirons plus jamais que les déficits sont sans importance.

Une tournée nationale du Compteur de la dette n’est pas donnée.

Nous cherchons 295 supporters prêts à couvrir les coûts en essence pour 30 kilomètres chacun. Cela donne environ 10$. Êtes-vous en mesure de couvrir 30km?

Un don mensuel peut en faire encore plus pour tenir les politiciens imputables et lutter pour des baisses de taxes et l'élimination du gaspillage gouvernemental.