EN FR

Enquête: La Société Radio-Canada s’est distribuée 16 millions de dollars de primes en 2022

Auteur: Franco Terrazzano 2023/03/09

 

Alors que les cotes d’écoutes dégringolent, les primes ne cessent d’augmenter.
 

Selon des documents obtenus par la Fédération canadienne des contribuables, la Société Radio-Canada a distribué plus de 16 millions de dollars de primes à son personnel en 2022. 
 

L'année dernière, la direction de CBC/Radio-Canada a accordé des primes à 1 142 employés, pour une moyenne de 14 056 dollars par employé et un coût total pour les contribuables de 16 052 148 dollars.
 

« Les Canadiens doivent se priver de repas alors que de nombreux employés de CBC/Radio-Canada ne se privent pas de leurs primes », a déclaré Franco Terrazzano, directeur fédéral de la FCC.

« La SRC devrait cesser de distribuer des primes et de prendre autant d'argent aux contribuables.»

 

Au cours des huit années qui ont suivi l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Justin Trudeau, le nombre d'employés de la Société Radio-Canada ayant droit à une prime annuelle a plus que doublé, passant de 546 en 2015 à 1 142 en 2022, soit une augmentation de 109 %. 
 

Les documents révèlent également qu'au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2022-23, la direction de CBC/Radio-Canada a accordé 12,5 millions de dollars d'augmentations de salaire à 6 262 employés, ce qui représente environ 80 % de ses effectifs. 
 

Aucun employé de la SRC n'a subi de baisse de salaire en 2022.
 

Depuis 2015, la direction de CBC/Radio-Canada  a distribué près de 185 millions de dollars en augmentations de salaire, soit une moyenne de 23 millions de dollars par an. Cela comprend 80 millions de dollars en primes depuis le début de la pandémie de COVID-19. 
 

ANNÉE

AUGMENTATIONS

BONUS

COÛT COMBINÉ

2015

$7,958,060

$8,254,599

$16,212,659

2016

$8,187,668

$8,097,155

$16,284,823

2017

$10,134,964

$8,903,882

$19,038,846

2018

$14,544,563

$13,337,262

$27,881,825

2019

$11,048,543

$14,257,933

$25,306,476

2020

$11,989,307

$15,013,838

$27,003,145

2021

$9,218,379

$15,398,101

$24,616,480

2022

$12,505,938

$16,052,148

$28,558,086

TOTAL

$85,587,422

$99,314,918

$184,902,340


 

« Alors que les contribuables font face à des turbulences économiques exceptionnelles, il ne fait aucun sens que ceux-ci doivent payer pour les grosses primes salariales à Radio-Canada », a déclaré Nicolas Gagnon, directeur Québec pour la FCC. 
 

« Si Radio-Canada a suffisamment d'argent pour distribuer des millions en bonis pendant une pandémie, il ne fait aucun sens que les contribuables soient obligés de débourser davantage pour subvenir à leurs besoins. »
 

La semaine dernière, la FCC a indiqué que le nombre d'employés de la SRC recevant un salaire annuel à six chiffres a augmenté chaque année depuis 2015. Il y a maintenant 220 employés de plus avec un salaire à six chiffres qu'avant la pandémie. 
 

À partir de l'exercice 2021-22, un total de 949 employés de la SRC gagnent plus de 100 000 dollars par an, pour un total général de 119,5 millions de dollars. 
 

Le coût global de la SRC a également augmenté depuis 2015, son financement annuel par les contribuables ayant augmenté de 203 millions de dollars, selon ses rapports annuels. 
 

Pour la seule année 2021, la SRC a coûté aux contribuables 1,2 milliard de dollars, dont 21 millions de dollars de « soutien opérationnel immédiat » pour assurer sa stabilité pendant la pandémie. 
 

La récente mise à jour fiscale du gouvernement fédéral a alloué 42 millions de dollars supplémentaires « pour aider CBC/Radio-Canada à se remettre de la pandémie », selon le National Post. 
 

La SRC a distribué 28,5 millions de dollars en primes à son personnel en 2022, ce qui représente environ 67 % du dernier afflux d'argent du gouvernement fédéral. 
 

Et tandis que la CBC continue de recevoir ses subventions régulières du gouvernement fédéral, la plupart des médias privés du Canada continuent de se battre. 
 

Le mois dernier, Postmedia Network Corporation, la plus grande chaîne de journaux du pays, a annoncé une série de coupes sombres dans le personnel éditorial, à hauteur de 11 %. Ces réductions toucheront presque toutes les publications de Postmedia, y compris le National Post, le Vancouver Sun et le Calgary Herald
 

En 2022, Bell Media a supprimé plus de 200 emplois de journalistes et de personnel de soutien dans les secteurs de la radio et de la télévision au Canada, ce qui a entraîné la fermeture de trois stations de radio à Hamilton, Vancouver et Winnipeg. 
 

Et plus récemment en 2023,  Québécor a procédé à la suppression de 240 postes de son personnel journalistique, tant au sein du Groupe TVA que dans ses filiales tel que NumériQ, Québecor Expertise Médias et Québecor Contenu. 
 

Par ailleurs, les effectifs de CBC/Radio-Canada ont augmenté de 7,3 % depuis l'arrivée au pouvoir de M. Trudeau, passant de 7 213 en 2015-16 à 7 743 en 2021-22.

 

 

 

A Note for our Readers:

Is Canada Off Track?

Canada has problems. You see them at gas station. You see them at the grocery store. You see them on your taxes.

Is anyone listening to you to find out where you think Canada’s off track and what you think we could do to make things better?

You can tell us what you think by filling out the survey

Join now to get the Taxpayer newsletter

Franco Terrazzano
Federal Director at
Canadian Taxpayers
Federation

Join now to get the Taxpayer newsletter

Hey, it’s Franco.

Did you know that you can get the inside scoop right from my notebook each week? I’ll share hilarious and infuriating stories the media usually misses with you every week so you can hold politicians accountable.

You can sign up for the Taxpayer Update Newsletter now

Looks good!
Please enter a valid email address

We take data security and privacy seriously. Your information will be kept safe.

<