EN FR

Les contribuables demandent à Montréal de geler les taxes, revoir ses dépenses

Auteur: Renaud Brossard 2021/05/05
  • L’administration Plante estime avoir un manque à gagner de 294 millions de dollars en 2022.

 

MONTRÉAL, QC – La Fédération canadienne des contribuables demande à la ville de Montréal de réduire ses dépenses et de maintenir le gel des taxes dans une série de recommandations prébudgétaires.

« Ce qui était questionnable d’un point de vue financier avant la COVID est rendu financièrement insoutenable aujourd’hui, » a dit le directeur Québec de la FCC, Renaud Brossard. « Des choses telles la prime de 40 pour cent dont profitent les employés municipaux par rapport à leurs confrères au privé ont assez duré. »

Les données de l’Institut de la statistique du Québec indiquent que les employés municipaux québécois gagnent 40 pour cent plus que leurs confrères occupant des emplois similaires dans le secteur privé. Les données du Centre sur la productivité et la prospérité du HEC Montréal indiquent que les employés municipaux montréalais ne font pas exception à cette règle.

La FCC recommande un gel immédiat, suivi d’une réduction de 15 pour cent de la rémunération des employés municipaux, générant une économie de 440 millions de dollars pour 2022.

La FCC demande aussi à la ville de revoir ses projets d’infrastructure.

« La situation financière montréalaise et la surchauffe de l’industrie de la construction signifie que nous n’avons pas les moyens de tout faire en même temps, » a dit Brossard. « Avant de dépenser dans une panoplie de nouveaux projets, la mairie devrait prioriser le renouvellement des infrastructures qui ont dépassé leur vie utile. »

Dans un mémoire récent envoyé au gouvernement du Québec, l’Association de la construction du Québec indiquait que la forte demande et la pénurie de main d’œuvre créait un « cocktail parfait pour voir une augmentation considérable des coûts de construction. »

Selon les calculs de la FCC, tabletter les projets de nouvelles infrastructures permettrait d’économiser 120 millions de dollars aux fins du budget opérationnel 2022, et de réduire la dette de 188 millions de dollars par rapport au niveau de 2021.

« L’économie montréalaise a pris tout un coup au cours de la dernière année, et les contribuables n’ont pas les moyens de payer davantage cette année, » a dit Brossard. « En gelant les taxes foncières pour une deuxième année consécutive, la ville aiderait à financer la relance. »

Geler les taxes foncières permettrait de laisser 70 millions de dollars de plus dans les poches des résidents et commerçants selon l’estimé de la ville.

Des représentants de la FCC présenteront leurs recommandations aux élus à 19h00 ce soir.

Vous pouvez consulter le mémoire prébudgétaire de la FCC en cliquant ici : LINK