EN FR

Mise à jour économique : Girard manque une autre opportunité pour réduire le fardeau fiscal

Auteur: Renaud Brossard 2021/11/25

La Fédération canadienne des contribuables critique la décision du ministre des Finances, Éric Girard, de lutter contre l’inflation à l’aide de crédits d’impôts temporaires et ciblés.

« Des crédits d’impôts temporaires et ciblés ne feront rien pour réduire le fardeau fiscal des Québécois et Québécoises qui, rappelons-le, est le plus élevé du continent, » a dit le directeur Québec de la FCC, Renaud Brossard. « C’est tous les Québécois et Québécoises qui sont touchés par l’augmentation du coût de la vie et qui voient leurs moyens diminuer. »

Girard a profité de la Mise à jour budgétaire pour annoncer la création de la Prestation exceptionnelle pour le coût de la vie. Cette prestation sera envoyée de manière ponctuelle aux contribuables éligibles au Crédit d’impôt pour la solidarité. La mesure est estimée à 740 millions de dollars.

Le déficit budgétaire a été revu à 6,8 milliards de dollars pour l’année 2021-22, en baisse de 5,5 milliards de dollars par rapport au budget.

Les comptes publics publiés ce matin par le ministère des Finances établit le déficit pour l’année 2020-21 à 7,5 milliards de dollars, incluant les versements au Fond des générations. C’est une amélioration de 2,5 milliards de dollars par rapport aux estimés de Juin 2021.

Le gouvernement a dépensé 7,7 milliards de dollars l’an dernier en frais d’intérêts sur ses 190 milliards de dollars de dette.

« La réduction du déficit est une bonne nouvelle, mais le gouvernement doit garder un œil sur sa dette, » a dit Brossard. « Si les taux d’intérêts augmentent d’un point de pourcentage, c’est une facture additionnelle de deux milliards de dollars que les contribuables québécois devront acquitter à chaque année. »