EN FR
Retour

Montréal doit équilibrer son budget et baisser l’impôt foncier

Auteur: Renaud Brossard 01/09/2020
  • 403,7 millions de dollars d’économie identifiées en ramenant la rémunération vers un niveau similaire au secteur privé;
  • 153,6 millions de dollars d’économie identifiées en réévaluant les priorités en infrastructures;
  • Réduction de 7 pour cent de l’impôt foncier résidentiel et non-résidentiel.

MONTRÉAL, QC : La Fédération canadienne des contribuables demande à la Ville de Montréal de diminuer ses dépenses et baisser les impôts fonciers alors qu’elle publie son mémoire prébudgétaire pour Montréal aujourd’hui.

« La crise budgétaire que vit Montréal aujourd’hui nécessite des solutions ambitieuses et des décisions courageuses afin de trouver des gains d’efficience et baisser les taxes des familles et entreprises montréalaises, » a dit Renaud Brossard, le Directeur Québec de la FCC. « L’administration municipale devra faire des choix difficiles afin de rétablir la viabilité budgétaire de la Ville. »

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la rémunération des employés municipaux québécois est 38,8 pour cent plus élevée que celle des travailleurs du secteur privé occupant des emplois similaires.

La rémunération des employés municipaux coûte près de 2,4 milliards de dollars par année aux contribuables montréalais.

La FCC recommande de réduire la rémunération des employés par 15 pour cent, et les salaires des élus de 15 à 20 pour cent, permettant une économie de 403,7 millions de dollars.

« Même en temps normal, la rémunération des employés municipaux n’a aucune commune mesure avec celle de leurs collègues du secteur privé, » a dit M. Brossard. « Alors que tant la Ville que ses contribuables vivent des difficultés financières, ramener les coûts de main d’œuvre à un niveau similaire au secteur privé devrait être une évidence. »

La FCC recommande de mettre sur la glace les projets de nouvelles infrastructures, tels le controversé Réseau express vélo, permettant une économie de 153,6 millions de dollars dans le budget de fonctionnement 2021.

« Notre capacité de payer n’est plus la même qu’il y a six mois, et cela doit se refléter dans le budget municipal, » a dit Brossard. « La Ville doit se concentrer sur l’entretien des infrastructures existantes avant de dépenser pour en bâtir de nouvelles telles le Réseau express vélo. »

La FCC recommande à la Ville de réduire l’impôt foncier des résidents et commerçants de sept pour cent, une mesure qui remettrait 346,7 millions de dollars dans les poches des Montréalais et Montréalaises.

« Les résidents et commerçants montréalais vivent des difficultés financières énormes en ce moment, » a dit Brossard. « En réduisant nos comptes de taxes, la Ville nous aiderait à contribuer directement à notre relance économique. »

Les mesures recommandées par la FCC permettraient à la Ville de Montréal d’afficher un surplus budgétaire de 9,6 millions de dollars pour 2021.

Le mémoire prébudgétaire de la FCC peut être lu ici : http://www.taxpayer.com/media/FCC-M%C3%A9moire_pr%C3%A9budg%C3%A9taire_2021-Montr%C3%A9al.pdf